lundi 11 mai 2015

11/05/2015 - Blog Jean-Yves Delage (Baignes)


IMG_4082.JPG

BAIGNES: A la découverte de nos vieux métiers...

IMG_4197.JPG
Terre Massoune » a proposé la réalisation d'une cloison en torchis.





















samedi 9 mai 2015

samedi 21 mars 2015

Compte rendu de l'AG du 14 mars

LAMERAC: Année 2015 riche en projets pour Terre Massoune

(Blog Jean Yves Delage)

IMG_0318.JPG

IMG_0325.JPGSalle du conseil de Lamérac se déroule ce samedi après-midi la troisième assemblée générale de la jeune association « Terre Massoune », en présence du maire local, Michel Moucheboeuf.



IMG_0323.JPG« Quelques vents contraires au cours de la saison, des changements d'interlocuteurs, un petit manque d'énergie malgré des membres jeunes mais qui ont une activité professionnelle » note le président Stéphane Traumat dans son rapport moral. L'année aura permis malgré tout de réunir quatre conseils d'administration, - « c'est là où bat le cœur de l'asso » assure-t-il-, de lancer un inventaire du patrimoine autour de « la terre » auprès des mairies, d'essayer d'attirer des étudiants en master... Et l'action principale aura été la déconstruction sauvetage à Lamérac d'une grange aux murs en terre dont la récupération pourra servir à édifier un poêle de masse dans les serres des jardins du Centre socioculturel du Barbezilien.
IMG_0324.JPG

IMG_0329.JPG« Une année riche de contacts et de rencontres surtout » sait résumer Stéphane Traumat.

Quant aux projets 2015, ils sont dans la continuité. « Nous allons participer à la Journée des vieux métiers de Baignes le 9 mai, indique le président, avec une démonstration de fabrique de clairons en terre crue et une expo sur la poterie culinaire est toujours dans les cartons, sûrement pour l'automne à l'Espinoa. »

L'édification d'un abri aux murs de terre dans un jardin au lycée de Jonzac serait aussi possible.

A près un rapport financier positif du trésorier Renaud Dumoulin le conseil d'administration est reconduit dans son ensemble.
IMG_0332.JPG

J-Y D.

vendredi 13 mars 2015

Assemblée générale du 14 mars 2015

LAMERAC: Assemblée générale de Terre Massoune ce samedi 14 mars


Les adhérents et futurs adhérents de l'association Terre Massoune sont informés que la troisième assemblée générale se déroulera
ce samedi 14 mars à 15H
à la mairie de Lamérac.
A l'ordre du jour : présentation et vote des bilans moral et financier, vote de la cotisation, présentation des projets pour la saison 2015, élection du nouveau conseil d'administration, élection du bureau par le CA.

mardi 19 novembre 2013

Compte-rendu de l'AG du 16 novembre


Publié le 19/11/2013 à 06h00 
Par Delphine Lamy

La terre crue, un matériau d’avenir

L’association Terre Massoune œuvre à la promotion de la terre crue. Un matériau traditionnel plein d’avenir.

Après un mur en terre crue, un bâtiment-témoin pourrait être érigé à la tuilerie du Tâtre.

Après un mur en terre crue, un bâtiment-témoin pourrait être érigé à la tuilerie du Tâtre. (Photo Delphine Lamy)


Les landes du Sud-Charente cachent de nombreuses veines et poches d’argile. Un des composants de la terre crue qui servit de matériau de construction dans la région avant d’être supplanté par le béton à l’heure des Trente Glorieuses. Subsistent aujourd’hui quelques rares granges, fours à pains et maisons. Un patrimoine en danger, souvent en mauvais état et méprisé car considéré comme un matériau pauvre, que Terre Massoune (1) a souhaité sortir de l’anonymat.

Créée en octobre 2012, l’association œuvre depuis un an à la promotion de la terre crue. « Un outil de défense du patrimoine mais aussi tourné vers l’avenir », ajoute son président, Stéphane Traumat. Il a dressé le bilan de l’année écoulée lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le samedi 16 novembre à Lamérac. Les bénévoles (une vingtaine d’adhérents) ont démarré un inventaire des bâtiments en terre crue, qui va se poursuivre en 2014 avec le soutien de la Communauté de communes des 4 B, à découvrir sur le site internet (2) de l’association. Ils sont aussi intervenus sur une vieille grange vouée à la démolition « pour récupérer des briques en terre crue que nous avons réutilisées pour la construction d’un muret à l’ancienne tuilerie du Tâtre, à l’occasion des Journées du patrimoine des 4B sur le thème de l’argile ». Car Stéphane Traumat en est persuadé : « L’avenir de ce patrimoine passera davantage dans la construction que dans la préservation de l’existant qui disparaît à vitesse grand V. »

Des écoconstructeurs ont contacté l’association en quête d’informations sur la terre crue, un matériau en phase avec les préoccupations environnementales du moment : peu ou pas de transport, des qualités d’inertie et de régulation de l’humidité… « Des particuliers ont même déjà sauté le pas après notre démonstration au Tâtre, dont une dame qui a monté un mur capteur derrière son poêle à bois. »
Après cette prise de conscience et afin de susciter de nouvelles vocations, Terre Massoune va participer à la construction d’un poêle de masse pour chauffer la serre des jardins du centre socioculturel du Barbezilien, à Saint-Médard. L’association fournira les matériaux car elle continue de récupérer des briques. Elle est aujourd’hui à la recherche d’un site pour les stocker. Autre gros projet programmé à l’automne 2014, une exposition à l’Espinoa, à Baignes, sur les autres usages de l’argile et notamment en matière de poterie culinaire. « Beaucoup de gens veulent sortir du tout téflon et se tournent vers les ustensiles en terre », constate Stéphane Traumat. Il rêve qu’un potier se réinstalle en Sud-Charente pour lancer une production. Le début d’une filière structurée autour de l’argile, à l’instar de ce qui existe dans le Bas-Quercy, avec un fabricant de poterie mais aussi des artisans et des architectes en capacité de rénover des bâtiments en terre crue et surtout de construire du neuf.
(1) comme terre à maçonner. (2) http://terremassoune.blogspot.fr